Nous avons demandé de rajouter au conseil communal du 30 juin 2020 un point afin de discuter de la sécurité et du respect des mesures de distanciation sociale pour la commune Rixensart, suite à un courrier du Gracq du 23 mai 2020.

 

Suivi du courrier du Gracq du 23 mai 2020

 

La période de confinement s’est marquée par une diminution significative du nombre d’automobilistes, et le nombre de personnes se déplaçant à vélo s’est fortement accru à Rixensart.

Nombreux sont donc les Rixensartois qui ont redécouvert le vélo comme moyen de déplacement pendant cette période, et nombreux également sont ceux qui ont continué à privilégier ce mode de déplacement depuis le déconfinement progressif.

Il nous apparait donc tout à fait opportun, et même important, de soutenir et d’encourager ce report modal.

Cela fait d’ailleurs partie de la Déclaration de Politique Communale (DPC):

« La mobilité douce et partagée constitue une priorité majeure de la législature qui s’ouvre. Si l’entretien des voiries sera poursuivi de manière régulière, un maillage sera entrepris pour compléter les infrastructures existantes et garantir une mobilité intégrée au travers du territoire. »

Le ministre Wallon de la Mobilité a envoyé un courrier à toutes les communes le 16 avril 2020 en indiquant qu’il avait demandé à son administration d’avoir une attention particulièrement positive aux éventuelles demandes de concertation en matière de fermetures de voiries régionales, et d’apporter ses conseils en matière d’aménagements provisoires. Il a d’ailleurs débloqué un budget pour pouvoir aider les communes (plafond de 24.000 euros par commune) dans la matérialisation de ces aménagements.

Plusieurs communes Wallonnes ont déjà annoncées des mesures prises dans ce cadre, notamment Liège, Namur, Mons, Charleroi, mais aussi Wavre qui va mettre en place des rue cyclables.

Le Gracq de Rixensart a envoyé une lettre à la Bourgmestre et à l’Echevin de la mobilité le 25 mai 2020 afin de leur proposer diverses suggestions, suite à leur constatations quotidiennes, pour améliorer la situation et la sécurité́́ de tous sur la commune de Rixensart. La particularité de  ces suggestions est qu’elles sont faciles et rapides à mettre en place et  ne nécessitent pas un budget élevé. Elles s’inspirent de ce que les urbanistes appellent l’urbanisme tactique :

 « L’urbanisme tactique propose des aménagements temporaires qui utilisent du mobilier facile à installer [et à désinstaller] pour démontrer les changements possibles à l’aménagement d’une rue, d’une intersection ou d’un espace public. On peut ainsi montrer comment l’aménagement peut influencer le comportement des usagers. »

Les 4 suggestions principales étaient les suivantes:

  1. Renforcer les contrôles de police non seulement pour faire respecter les limitations de vitesse mais aussi et surtout les stationnements gênants principalement sur les pistes cyclables et les trottoirs, afin de mieux protéger les usagers actifs. (Les stationnements illicites sur trottoir empêchent les piétons de respecter les distances de sécurité.)
  2. Transformer les rues qui s’y adaptent en Rue Cyclable (vitesse limitée à 30km/h, le cycliste utilise toute la largeur de sa bande, les autos ne peuvent dépasser les vélos). Notamment (liste non-exhaustive) :
    • Avenue de Mérode (portion entre avenue G. Marchal et place de la vieille taille) et l’avenue Georges Marchal
    • Rue de la gare
    • Avenue du Lac
    • Rue Aviateur Huens
    • Rue Edouard Dereume
  3. Multiplier à Rixensart les Zones Résidentielles ou Zones de rencontre où la vitesse est limitée à 20km à l’heure. Les cyclistes et les piétons peuvent utiliser toute la largeur de la voie publique.
    • La largeur des trottoirs ne permet pas toujours le respect des mesures de distanciation physique. Ces zones de rencontres donnent temporairement la priorité aux piétons sur toute la largeur de l’espace public, moyennant certaines règles et précautions.
  4. Déclasser les pistes cyclables sur trottoir (signal D9) en cheminement cycliste non obligatoire (signal F99b), afin d’autoriser les cyclistes à circuler sur la chaussée, notamment, mais pas exclusivement, sur les voiries qui ne sont pas de transit.

Nous avons posé les questions suivantes à l’Échevin de la mobilite lors du conseil communal du 30 juin 2020:

  1. Pourriez-vous nous dire quel est le suivi qui a été fait de ce courrier ?
  2. Quelles sont les propositions du Gracq, pour lesquelles le Collège s’engage à agir ?

En sachant que, vu l’urgence justifiée par la crise, les Bourgmestres peuvent prendre des arrêtés de police et des ordonnances pour des situations temporaires, que ces propositions ne nécessitent pas un budget conséquent et que la Région peut le subsidier à hauteur de 24.000 euros.

 

Réponse de l’Echevin de la mobilité

 

La réponse qui nous a été faite est la même que celle reçue par le Gracq le 23 juin 2020, à savoir:

Nous avons bien pris connaissance de votre courrier du 23 mai 2020 dont l’objet repris ci-dessus. Nous partageons entièrement cette volonté de renforcer, autant que faire se peut, l’heureuse dynamique en faveur des modes actifs, déclenchée pendant le confinement. C’est pourquoi nous nous employons à finaliser nos plans marche et cyclable, afin de poursuivre le développement d’un maillage sécurisant et confortable pour les modes actifs. Une planification de la mise en zone 30 de plusieurs quartier à caractère résidentiel est également en cours.

Des évolutions cohérentes et significatives sont donc au cœur de nos priorités, avec l’ambition de changer les habitudes des usagers vers plus de mobilité douce, mais également les comportements des automobilistes vers plus de convivialité.

Concernant vos propositions et les aménagements prochains, il est tout d’abord prévu une réfection globale du marquage routier, avec une attention particulière pour le marquage lié au cheminement des cyclistes.

Concernant les rues cyclables, celles-ci doivent être mises en place en toute cohérence avec le réseau cyclable communal, cité ci-avant. Une application subite dans certaines rues donnerait le sentiment d’un manque de vision d’ensemble. En outre, comme vous l’énoncez dans vos suggestions, les conditions sont déjà remplies dans plusieurs de ces rues, telles que la rue Edouard Dereume et les avenues de Merode et Georges Marchal. La rue cyclable apporterait donc peu, si ce n’est la signalisation, que nous ne possédons pas actuellement. Nous n’avons donc pas les moyens techniques de mettre cette mesure en place, dans l’immédiat.

Concernant la mise en zone résidentielle, cette mesure ne peut pas être appliquée en urgence, à moins d’un assouplissement de la législation. En effet, une des conditions est qu’il n’y ait pas de séparation apparente entre les usagers, donc de trottoir ou d’accotement. Si cette condition est remplie, c’est une mesure qui implique en outre des contraintes fortes pour les habitants, selon les rues considérées, puisque le stationnement n’est plus autorisé que dans les emplacements définis. Cela nécessite une analyse de na configuration des lieux, l’approbation d’un règlement complémentaire par le Conseil communal et le Service public de Wallonie et enfin la mise en œuvre du marquage.

Or, comme évoqué en début de courrier, un travail de planification est actuellement effectué pour la mise en zone 30 de quartiers à caractère résidentiel, sur l’ensemble du territoire communal. Cette mesure, propice aux modes actifs et aux résidents, nécessite des aménagements plus légers et moins de réaménagements structurels.

Concernant le remplacement de D9, par des F99b, dans la rue des Volontaires, la rue du Monastère et l’avenue Boulogne-Billancourt, cette adaptation nous semble pertinente. Une mise en place rapide sera envisagée par une Ordonnance de Police, selon les stocks de panneaux disponibles. La modification sera ensuite proposée de manière pérenne au Conseil communal. Pour finir, la mise en zone 30 de ces rues est envisageable pour les deux premières, au vu des aménagements existants, mais ne serait pas possible, en l’état actuel, dans l’avenue Boulogne-Billancourt.

 

Vous pouvez retrouver la video de ce point des conseillers sur notre page Youtube:

 

 

Ou sur notre page facebook (a partir de 3h09):

 

 

Share This