Texte de l’interpellation d’Ecolo Rixensart lors du Conseil Communal du 27 mai 2020 lue par notre cheffe de groupe, Amandine Honhon.

 

Nous vivons, depuis le 16 mars, une période singulière rythmée par de nombreux changements et incertitudes qui bouleversent et bousculent chacun d’entre nous.

Les commerçants de proximité et indépendants sont tout particulièrement touchés par cette crise. En effet, la crise sanitaire liée au Covid-19 que nous connaissons est en train de se muer en profonde crise économique et les structures les plus fragiles, telles les PME, sont les plus fortement touchées et ce, dans de nombreux secteurs, notamment ceux liés à l’Horeca ou encore le secteur culturel.

L’Union des Villes et des Communes a publié le 14 mai dernier un appel plus spécifique au soutien du commerce de proximité dans l’après-Covid. L’UVCW souligne à cet égard que:

Le commerce de proximité, déjà fortement mis à mal ces dernières décennies par le développement de centres commerciaux périphériques et plus récemment par l’explosion de l’e-commerce, se retrouve aujourd’hui dans une situation encore plus compliquée. Outre la période de confinement qui les a contraints, pour la grande majorité d’entre eux, à cesser ou à ralentir fortement leurs activités, les commerces de proximité doivent désormais composer avec le prolongement des mesures sanitaires de distanciation sociale.

L’UVCW insiste donc sur l’importance d’une réflexion sur la dynamisation du commerce à l’ensemble des mesures qui, directement ou indirectement, vont permettre dans les semaines et les mois à venir de soutenir l’économie locale et de redynamiser l’attractivité des centres villes.

Dans ce contexte, et en complément des mesures prises par l’État fédéral et la région wallonne, une kyrielle d’initiatives communales adoptant des mesures complémentaires de soutien aux indépendants et commerçants ont vu le jour. Nous citerons, à titre d’exemple, la prolongation des allègements et reports fiscaux, l’octroi des aides directes et des subsides aux commerces, des campagnes et mesures de promotion du commerce local tel que ‘Made in Awans’, la distribution de chèques commerces, etc.

Il nous paraît essentiel que de telles mesures de soutien aux indépendants et commerçants locaux soient également prises dans notre commune. Ces mesures de soutien nécessitent, de manière préalable et complémentaire, une réflexion globale et concertée avec nos commerçants locaux et ce, tel que déjà souligné notamment en mai 2019 dans le cadre de notre interpellation demandant l’élaboration d’un Schéma de développement commercial pour Rixensart.

Pour ces raisons, je me permets de vous poser les questions suivantes :

  • Quelles actions ont été mises en place par le Collège afin d’examiner les mesures de soutien envisageables à Rixensart pour nos indépendants et commerçants locaux ? Une concertation avec les commerçants de Rixensart a-t-elle eu lieu et, le cas échéant, quel a été le résultat de cette concertation ?

Dans le cas contraire, dans quel délai une telle concertation est-elle planifiée ?

  • Quelles mesures de soutien aux indépendants et commerçants locaux sont prévues et/ou envisagées et ce, dans quel délai ?

A cet égard, nous souhaitons, conseillers communaux Ecolo, mettre en exergue l’exemple du chèque « commerce local » qui constitue à notre sens une très belle opportunité pour Rixensart. Ce système consisterait à octroyer des chèques communaux à l’occasion d’un évènement déterminé́ comme une première installation dans la commune, une naissance, un mariage, des noces d’or ou un geste envers nos couturières et bénévoles du Gracq pour la réalisation des masques. Ces chèques seraient utilisés dans les commerces locaux adhérents au projet.

  • Enfin, quelles mesures financières sont prévues et/ou envisagées pour tous les indépendants de notre commune ?
Share This