« Le meilleur déchet est celui qui n’est pas produit»

 

Notre groupe Ecolo soutient sur le principe le passage vers le nouveau système de poubelles à puce. En effet, ce système a de nombreux avantages et répond pleinement aux valeurs écologiques que nous défendons.

Néanmoins, conscients des modifications majeures que ce système impliquera pour chaque Rixensartois, son efficacité repose sur trois piliers essentiels : une taxation équitable et incitative, des dérogations claires et objectives, et la mise en place de mesures d’accompagnements.

Notre groupe est plus réservé quant aux modalités d’application de ce nouveau système pour lesquelles des adaptations sont encore nécessaires.

 

L’ensemble des partis en faveur du système des poubelles à puce

 

Le 22 mai 2019, le Conseil communal a voté à l’unanimité en faveur du système de collecte à des déchets.

Notre groupe Ecolo a pleinement souscrit à ce système en raison de ses nombreux avantages :

  1. La collecte séparée des déchets organiques (+/- 30% de vos déchets actuels) est bonne pour l’environnement: ces déchets n’iront plus à l’incinérateur mais produiront du biogaz et donc de l’énergie « verte ». Cette collecte séparée des déchets organiques est d’ailleurs imposée par l’Union européenne pour 2023.
  2. Ce processus est moins coûteux que l’incinération.
  3. La tarification au kilo est plus équitable que la tarification au volume car elle correspond mieux à la réalité des coûts.
  4. Le système « à puce » permet à chaque ménage de mieux suivre et par conséquent de mieux maitriser les coûts liés à sa gestion des déchets.
  5. Ce système incitera le secteur de la distribution à réduire le suremballage et promouvoir le vrac.

 

Pour une taxation plus équitable et incitative

 

Pour rappel, le prix de la taxe sur la gestion des déchets vise à financer les coûts de l’enlèvement et du traitement de nos déchets mais également la gestion du Recyparc, l’enlèvement des encombrants et la mise à disposition de camions pour les déchets verts. Conformément aux normes édictées par la région wallonne en matière de gestion des déchets, notre commune doit parvenir par le biais de cette taxe forfaitaire et de la taxe proportionnelle à couvrir le coût réel de traitement des déchets (« principe du coût-vérité »). Cela signifie concrètement que la commune ne peut en aucun cas faire des bénéfices sur cette taxe ni ne peut supporter, pour les citoyens, une partie de ces coûts. Cela signifie également que si chacun d’entre nous diminue sa production de déchets, nous pourrons ensemble réduire le montant de cette taxe.

Nos 6 conseillers communaux Ecolo se sont opposés le 23 octobre 2019 (17 voix pour, 6 voix contre et 3 abstentions) sur la taxe sur la collecte et le traitement des déchets ménagers.

En effet, la taxe annuelle est désormais majorée de 30 à 50 % selon la taille des ménages. De plus, elle n’est pas très incitative : elle donne droit à un quota assez élevé de kilos gratuits alors qu’une diminution du nombre de kilos inclus dans ce forfait aurait permis à chacun, s’ils ne dépassent pas ce forfait, de maintenir leur taxe aux alentours du prix actuel et, en particulier, les ménages qui, à l’heure actuelle, se situent déjà en-dessous de ce quota.

Ecolo Rixensart a proposé de réduire la taxe forfaitaire de minimum 10%, afin d’avoir une plus grande marge de manœuvre sur ce prix par le biais de la gestion de nos déchets. Réduire taxe et déchets, ne s’agit-il pas du cercle vertueux idéal, qui incitera les ménages à réduire davantage leur « impact déchets » sans décourager ceux qui y sont déjà arrivés ?

 

Pour des dérogations claires et objectives

 

De manière générale, nous avons également mis en lumière la discrimination qui est créée à l’encontre des habitants qui seront exclus du système de conteneurs n’ayant pas la possibilité de les stocker chez eux. Ces personnes en resteront au système de sacs payants, qui leur coûteront dorénavant 1,5 € pour 60L, en plus de la taxe forfaitaire majorée, sans pouvoir profiter du coût réduit pour leurs déchets organiques. Ce surcoût ne sera que très partiellement compensé par l’octroi de sacs gratuits.

Au-delà du principe, la procédure de dérogations connaît encore plusieurs couacs : incertitude quant à l’application d’un système dérogatoire, absence de confirmation quant à la réception d’une demande, absence d’informations précises quant à leurs demandes via le numéro vert. Une procédure unique et transparente via l’adresse mail zero.dechet@rixensart.be n’aurait-elle pas facilité la procédure pour de nombreux Rixensartois?

De plus, nous nous interrogeons sur la prise en considération attentive de la situation particulière des personnes incontinentes pour lesquelles une taxation adaptée est indispensable. Pour ces personnes, il y aura des levées (12) et soit des kilos (225) gratuits soit 30 sacs de 60 L gratuits alors que dans le système actuel “sacs”, ces personnes reçoivent 60 sacs gratuits de 60L, soit +/- 360 kg.

Ecolo Rixensart insiste pour une augmentation du quota de kilos ou de sacs gratuits pour les habitants concernés par ces dérogations. Nous estimons également opportun d’améliorer davantage la procédure mise en place pour les dérogations.

 

Pour des mesures d’accompagnements renforcées

 

Globalement, avec le système de facturation au poids, le citoyen qui parvient à réduire ses déchets peut sortir gagnant. Cela suppose toutefois un effort supplémentaire d’information et de communication de la part de la commune et de l’intercommunale (in BW).

Outre cette information, le passage à ce nouveau système de gestion des déchets requiert également un travail de sensibilisation au zéro déchets.

Ecolo Rixensart insiste sur la nécessité de renforcer davantage la sensibilisation et la communication à destination de l’ensemble des Rixensartois afin d’améliorer la gestion de nos déchets.

 

Share This