Des puces dans nos poubelles !

 

Gros bouleversements dans notre système de collecte et traitement des déchets : dès février 2020, vos sacs seront remplacés par deux conteneurs « à puce », l’un pour vos déchets organiques, l’autre pour vos déchets résiduels, pesés lors de chaque versage.

 

Les principaux avantages

 

  1. La collecte séparée des déchets organiques (+/- 30% de vos déchets actuels) est bonne pour l’environnement: ces déchets n’iront plus à l’incinérateur mais produiront du biogaz et donc de l’énergie « verte » ;
  2. Ce processus est moins coûteux que l’incinération ;
  3. La tarification au kilo est plus équitable que la tarification au volume, car elle correspond mieux à la réalité des coûts ;
  4. Le système « à puce » permet à chaque ménage de mieux suivre et par conséquent de mieux maîtriser les coûts liés à sa gestion des déchets ;
  5. Le conteneur est plus propre qu’un sac et sa manipulation est plus aisée pour les éboueurs.

 

Le gros problème

 

Il est financier : la nouvelle tarification décidée par la majorité est trop lourde. La taxe annuelle est majorée de 30 à 50 % selon la taille des ménages. De plus, elle n’est pas très incitative : elle donne droit à un quota assez élevé de « kg gratuits ». à l’heure actuelle, certains ménages se situent déjà en dessous de ce quota !

Justification ? Les coûts administratifs et logistiques. Pour fixer les idées, le coût total des déchets représente +/- 1,33 million d’euros en 2019 et il augmentera de 130.000 euros en 2020. Pour moitié, cette augmentation provient de la hausse du coût du parc à conteneurs facturé à la commune par l’intercommunale InBW (22,5 €/habitant), ce qui n’a aucun rapport avec le nouveau système de conteneurs. Quant à l’autre moitié, elle est due à la hausse des frais de gestion administrative et à l’achat des nouveaux conteneurs.

Voilà pour les explications officielles. On n’est pas obligés de les trouver « normales » mais nous n’avons que peu de prise sur cette gestion de l’InBW.

En revanche, on peut éviter de gonfler le coût pour les habitants en réduisant la taxe forfaitaire à payer dès 2020 et en la rendant plus incitative, de sorte que chaque ménage puisse mieux mesurer l’impact de la gestion de ses déchets sur sa facture annuelle.

 

Nous avons proposé une réduction de la taxe

 

Ecolo Rixensart a proposé de réduire la taxe forfaitaire de minimum 10%, la différence pouvant être compensée d’une part par le budget communal (jusqu’à 5% du cout total) et d’autre part en réduisant le quota de kg de déchets « gratuits » à un niveau tel que les ménages ne dépassant pas les quotas n’auraient pas payé plus cher qu’auparavant. Réduire taxe et déchets, ne s’agit-il pas du cercle vertueux idéal, qui incitera les ménages à réduire davantage leur « impact déchets » sans décourager ceux qui y sont déjà arrivés ?

Nous avons également dénoncé la discrimination à l’encontre des habitants qui seront exclus du système de conteneurs n’ayant pas la possibilité de les stocker chez eux. Ces personnes en resteront au système de sacs payants, qui leur couteront do- rénavant 1,5 € pour 60L, en plus de la taxe forfaitaire majorée, sans pouvoir profiter du coût réduit pour leurs déchets organiques. Ce surcoût ne sera que très partiellement compensé par l’octroi de sacs gratuits. À nos yeux, pour éliminer cette discrimination, le quota de sacs gratuits devrait être revu à la hausse pour ces habitants.

A l’exception d’un aménagement favorable aux ménages de plus de 3 enfants, nos propositions ont été globalement rejetées. Nous le regrettons, car elles auraient permis un meilleur accueil du nouveau système de collecte, bénéfique pour notre environnement, mais entraînant de gros bouleversements pour les habitants.

Car, en effet, bien d’autres questions se posent que vous avez pu répercuter lors des séances d’information. Cette étape est cruciale et nous serons attentifs à ce que l’ensemble de ces remarques soit pris en considération, d’autant que ces séances arrivent bien tard, alors que tout paraît déjà « ficelé ».

Quoi qu’il en soit, nous maintiendrons nos efforts pour obtenir des améliorations substantielles du nouveau système.

 

Votre groupe des conseillers communaux Ecolo : Bernard Buntinx, Amandine Honhon, Aurélie Laurent, Philippe Lauwers, Fabienne Petiberghein et Charlotte Rigo.

Share This