Ce conseil fut marqué en introduction par la remise d’une septantaine d’Actes de dernière volonté, présentés par un citoyen rixensartois au Collège. Les signataires de cette requête désirent se faire humuser, lorsque viendra l’heure dernière, afin de participer à un monde moins pollué, même au-delà de son vivant. Une démarche hautement symbolique mais aussi fondamentale dans la logique d’une vie plus écologique, que notre groupe Ecolo Rixensart soutient pleinement.

En matière de mobilité, les conseillers communaux ont été amenés à se prononcer sur la mise en zone résidentielle de la rue Denis Deceuster, à hauteur du tronçon emprunté par de nombreux automobilistes depuis la N275 vers Bourgeois. Notre groupe soutient cette mise en zone résidentielle et les effets que cette décision devrait générer : moins de trafic, moins de vitesse. Nous avons néanmoins exprimé notre inquiétude en terme de sécurité pour les cyclistes et les piétons quant aux dispositifs ralentisseurs tels qu’ils étaient placés fin novembre et nous avons demandé une concertation avec les riverains sur la concrétisation des aménagements de la mise en zone résidentielle.

Autre thème, autres enjeux, celui des finances. Un second volet de taxes et de mise à jour du montant de certaines d’entre elles nous a été présenté. Notre groupe a exprimé sa volonté de voire la fixation des taxes communales répondre davantage au développement durable de notre commune. A l’instar d’une taxe que nous souhaitons plus incitative dans le cadre du passage des poubelles à puces afin de convaincre positivement les citoyens de réduire leur production de déchet, nous avons demandé à ce que ne soit pas majorée de 15% la taxe sur l’exploitation de taxis, ceci afin de favoriser le déplacement des personnes qui n’ont pas de voiture personnelle ou qui n’ont pas de mode alternatif de déplacement, dans un contexte où l’on ne peut pas parler, sous nos contrées, de la plus grande diversité et de la meilleure offre en matière de transports en commun.

Notre groupe est heureux d’apprendre par ailleurs que la fameuse barrière qui sépare le Clos des Poplis et le quartier du Fond Tasnier à Genval sera, selon le Collège, prochainement retirée. Christian Chatelle, du groupe Défi, a eu l’excellente idée de faire à nouveau la lumière, tel que notre groupe Ecolo mais aussi Catherine de Troyer l’avaient déjà fait, sur cette séparation et cette fermeture entre les quartiers. Tel symbole ne peut exister, ni ici, ni ailleurs. Des aménagements alternatifs seront envisagés pour dissuader le trafic automobile et la vitesse, tout en garantissant l’ouverture entre les quartiers. Nous ne pouvions pas mieux rêver, pour les 25 ans de cette barrière, que sa disparition pure et simple.

Non loin de là, dans le quartier des Charmettes et dans le cadre du projet d’extension des activités du club de hockey et de l’occupation d’un deuxième terrain, notre groupe Ecolo a insisté sur la nécessité de l’établissement d’une convention entre les différents acteurs. Notre groupe rappelle l’importance, afin de pouvoir se prononcer sur cette volonté d’extension, de mettre en place un groupe de travail incluant tous les acteurs et permettant de mener une réflexion globale en vue d’un développement concerté et d’un usage durable du site.

Et puis enfin, cerise sur le gâteau, en réponse à notre demande de mieux sonoriser la salle du Conseil communal et suite à notre initiative de diffuser en ligne les conseils communaux, le Collège a désormais convenu de l’intérêt de cette initiative et examinera dès lors les possibilités pour ce faire.  Une proposition que nous avions formulé, une décision que nous applaudissons.

Et voici l’ordre du jour complet de la séance du 27 novembre

Pour retrouver le live du conseil communal c’est ici: 27/11/2019 – Live du conseil communal de Rixensart

Share This